CEREMONIE DE CLOTURE DE L’ASSEMBLEE GENERALE DE L’OJEMAO ET DU COLLOQUE INTERNATIONAL 2017 ALLOCUTION DU SECRETAIRE EXECUTIF DE L’OJEMAO

Posted on Posted in Uncategorized

 

 

– Cher Président du Conseil Supérieur des Imams en Côte d’Ivoire, Autorité spirituelle des présentes assises de l’OJEMAO ;
– Monsieur le Ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Haut Patron des présentes assises ;
– Monsieur le Conseiller Spécial du Président de la République chargé des Cultes, Président des présentes assises ;
– Monsieur l’Inspecteur Général, Parrain des présentes assises 2017;
– Chers Imams ;
– Chers frères Présidents et Amir des Associations membres de l’OJEMAO ;
– Distingués invités ;
– Chers participants ;
– Tout protocole respecté ;
« Qui ne remercie pas les hommes, ne remercie pas Dieu », dit le Prophète (psl).
Je voudrais donc, avant tout propos, au nom de toute la jeunesse musulmane ouest africaine, dire merci aux autorités politiques, administratives, religieuses et coutumières de Côte d’Ivoire, qui nous ont fait l’honneur, une fois de plus, de nous accueillir sur cette terre d’hospitalité et de fraternité.

Monsieur le Ministre,
Monsieur le Conseiller Spécial,
Très sensible à l’accueil chaleureux et fraternel qui lui a été réservé et aux facilités dont elle a bénéficié dans le cadre de la tenue des présentes assises, la jeunesse musulmane ouest africaine, par ma voix, vous prie de bien vouloir transmettre l’expression de sa gratitude à Son Excellence Monsieur le Président de la République.

Cher Président du COSIM,
Les assises 2017 de l’OJEMAO ont été marquées par une implication au sommet du COSIM et une participation effective de la Fédération des Associations Islamiques du Burkina (FAIB).
La jeunesse musulmane ouest africaine espère que progressivement, en marge de ses assises annuelles, les faîtières musulmanes de nos huit (8) pays vont se retrouver, non seulement pour débattre des problèmes et défis de la Oumma, mais aussi, pourquoi pas, jeter les bases de ce qui pourrait ressembler à une confédération musulmane ouest africaine.

Cher Parrain,
Un parrain est avant tout une référence, un exemple vivant, d’être, de faire et de ne pas faire.
Puisse votre parcours personnel, professionnel et confessionnel inspirés la jeunesse musulmane, dans un monde de plus en plus à la dérive et en manque de repères.

Chers Amirs et Présidents de structures membres de l’OJEMAO
Chers Responsables des Bureaux Nationaux de Coordination
Nous avons convenu de nous retrouver l’année prochaine en Guinée, pour notre 12ème Assemblée Générale couplée à un Colloque international dont le contenu est à construire.
L’année dernière à Ouagadougou et cette année à Abidjan, l’organisation de nos assises a pris une autre envergure, de sorte que nous avons désormais un devoir de préservation des acquis.
J’exhorte tous les acteurs de l’OJEMAO à faire de Konakry 2018 un RDV mémorable.

Distingués invités,
Cette année, nos assises se tiennent, alors que les pays de la sous-région sont toujours en prise au terrorisme. Une fois de plus, l’OJEMAO condamne avec la dernière énergie les crimes commis, çà et là, par des individus qui ne sont d’aucune foi ni d’aucune loi.
Le thème des présentes assises « Jeunesse musulmane : engagement social et construction de la paix dans le contexte ouest africain » démontre à souhait, si besoin en était encore, que la question de la paix et de la sécurité, dans le monde en général, et dans notre sous-région en particulier, préoccupe la jeunesse musulmane de l’Afrique de l’Ouest.
Désormais, la jeunesse musulmane ne va plus se contenter de condamner. Elle a décidé de passer du discours à l’action.
En effet, la présente Assemblée Générale de l’OJEMAO, en plus d’avoir fait le bilan de l’activité annuelle de notre structure, a adopté un ambitieux programme sous régional de prévention de l’extrémisme violent.
Ce projet qui comporte des actions d’information, de formation et biens d’autres, se veut solidaire du combat dans lequel nos Etats sont engagés contre le monstre des temps modernes.
L’OJEMAO se réjouit que le G5 SAHEL l’ait déjà associé à certaines de ses activités, dont le séminaire tenu à Bamako en mai dernier sur le thème : « Citoyens, Services de sécurité et Justice dans le contexte actuel de terrorisme »
La jeunesse musulmane ouest africaine reste disponible pour apporter sa contribution dans la lutte pour la paix et le vivre ensemble dans notre sous-région, aux côtés des Etats et des organisations régionales.

Distingués invités,
Si rien ne peut justifier ou expliquer la violence aveugle ainsi que l’hécatombe de la jeunesse africaine en méditerranée, il reste que tous autant que nous sommes, société civile et pouvoir publics, nous avons l’obligation de faire en sorte que la jeunesse, toute la jeunesse, ne soit pas une proie facile devant les vendeurs d’illusion.
Pour ce faire, la pratique et la défense constante de la justice, la répartition équitable des fruits de la croissance, la création des emplois décents, demeurent des défis individuels et collectifs à relever.
Distingués invités,
Chers et frères et sœurs
Il semble qu’il faut savoir se quitter pour mieux se retrouver. Qu’il en soit ainsi, de par la grâce de Dieu.
Rendez-vous en Guinée en 2018 !
Je vous remercie !
Wa salam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *